Estonie: Old Believers et Tartu

À voir

3 août 2011

Tartu

Cette journée est consacrée à la visite de la très jolie ville universitaire de Tartu parsemée de statues de personnages célèbres. C’est également la ville d’Eduard Tubin,  célèbre compositeur et chef d’orchestre. À Tartu, on trouve aussi l’église St-Jean datant de 1330, ornée de centaines de figurines de terre cuite. 😀

Pays Baltes

Tartu. Père et fils

Pays Baltes

Tartu. Les deux Wilde

Pays Baltes

Tartu. Eduard Tubin et Benoît

Pays Baltes

Tartu. Église St-Jean

Pays Baltes

Tartu. Église St-Jean

Tartu. Hôtel de ville

Pays Baltes

Tartu. Le baiser

4 août 2011

Chez les Old Believers

Pays Baltes

Kallaste

Nous nous baladons dans les petits villages de pêcheurs qui s’étendent le long des rives du lac Peipsi: Kolkja, Kasepää, Varnja. La culture maraîchère a en grande partie remplacée la pêche. Comme la terre de culture est en zone inondable, les habitants pratiquent des tranchées dans leur potager. Ils cultivent surtout des oignons, un peu d’ail et des courges.

Pays Baltes

Oignons à vendre

Pays Baltes

Près de Kolkja

Pays Baltes

Potager en tranchées

Pays Baltes

Kolkja

Ici, c’est également le territoire des Old Believers. Ce sont des chrétiens rigoristes qui ont refusé d’adhérer à la réforme orthodoxe. Ils ont été persécutés par les Russes. On dit qu’ils ne seraient plus que 15 000.

À Kallaste, autre village des Old Believers, on trouve des falaises de grès rouge, une petite plage, et un cimetière de Old Believers. Les falaises ressemblent à celles des Îles-de-la-Madeleine, mais en modèle réduit.

Pays Baltes

Kallaste

 

Pays Baltes

Cimetière des Old Believers

Nous visitons également le château d’Alatskivi, construit d’après le modèle de celui de Balmoral (Écosse). Au second étage du château se trouve le musée Eduard Tobin. 😉

Pays Baltes

Château d’Alatskivi

Pays Baltes

Cimetière Allemand à Toila

Nous arrivons enfin au camping de Toila situé derrière un gros hôtel (Toila Spa Hotell). Pas très intéressant comme camping. 🙁  Cependant, il y a un parc non loi du camping. En fait, il s’agit d’un ancien terrain d’affrontements entre Russes et Allemands durant la Deuxième Guerre Mondiale. Les Allemands y auraient perdu beaucoup de soldats. C’est du moins ce qu’on en comprend en tentant de déchiffrer la stèle qui n’est malheureusement pas accompagnée d’une pierre de Rosette. Un peu partout, dans le parc, sont disposées des croix blanches, toujours en groupe de 3.

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top